• Mardi, août 22nd, 2017
Rivière au tonnerre, Archipel de Mingan, Canada

Rivière au tonnerre, Archipel de Mingan, Canada

Les deux mondes se rapprochent, lequel est l’énergie de l’autre? La réponse se vit. Le temps n’a plus d’importance, les dates se mélangent, un saint se substitue à l’autre, c’est nécessaire pour comprendre une envie soudaine de bonbons chimiques aux fruits, sans cela, où seraient allées mes pensées? Doivent-elles aller quelque part, d’ailleurs? Les aider à se taire et laisser ce monde, ce soleil, ce réel, pénétrer la matière. Sans tambours ni fracas. Les visages apparaissent dès que les yeux se ferment, chaque nuit différents, ils forment un dessein plus grand que ce qu’ils étaient quand je me contentais de les observer à la manière de wagons de marchandises lancés dans les plaines du midwest. Ils s’unissent pour former une information, un souffle, comme le brin manquant d’ADN qui enfin, s’animerait.

Et cela, seul l’agrégat de coquillages il y a des milliards d’années transformés en strates de calcaire, le soleil, la brume et les épinettes, le clapot des vagues, et la pureté des ciels étoilés de l’ile Quarry, le souffle des baleines, pouvaient me le révéler. D’une dimension à une autre, d’une dimension dans l’autre, elles n’ont jamais cessé d’être imbriquées, de s’alimenter, seule la pensée les avait distinguées.

Categorie(s): Street Shot
You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. Vous pouvez laisser une réponse, ou linker sur votre site.
Leave a Reply